Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 4

  • Réunion du 20 juillet en images

    Imprimer

    En attendant le résumé de cette réunion marathon, où chacun a fait le tour des projets, des réflexions autour de Spirit of Boz...

    En attendant, la prochaine réunion fixée le mardi 27 septembre 2011...

    Retour en images sur cette réunion du Boz !


    Lien permanent Catégories : Rencontres 1 commentaire
  • Boz Reporter

    Imprimer

    Un sourire sur une route de poussière. Une porte ouverte sur l’horizon. Un instant saisi aux quatre coins de la planète. Des images en mouvement comme autant d’intuitions passagères.

    Le Boz Reporter est un geste simple et complexe, souple et déterminé. Il est sans jugement, c’est une rencontre entre une image et le mouvement du monde. Il soutient la démarche de Spirit of Boz de « chercheur d’art ».

    Par intermittence, le Boz Reporter rencontrera des artistes établis auxquels les questions de la Forêt des âmes seront posées (avec insistance sur celle-ci « comment décriez-vous votre époque ?»).

    Le Boz Reporter est avant tout une sonate du Monde, une pulsation, une tentative de compréhension dans la rencontre de toutes les pensées du monde, des civilisations.  Une archéologie au présent de la Forêt des âmes…

     

    Guide méthodologique du Boz Reporter :

    • Lancer & Suivre la Forêt des âmes
    • Rencontrer les ombres qui en font et en feront l’immensité
    • Interviewer des penseurs, des rêveurs, des inconnus (autour du questionnaire) ; j'insiste ici sur un point, très important, je tâcherai partout d'interviewer des femmes autant que des hommes (même si cela semble mission impossible)
    • Interviewer des stars locales (qui pourront ainsi porter le projet, le rendre accessible)
    • Réaliser des reportages photographiques
    • Réaliser des films courts
    • Tous les films réalisés seront sans autre narration que visuelle  et sonore
    • La matière sonore sera une pure création (négociation ici avec une artiste française, compositrice et designer sonore de l'association Étage Sonore)

     

    Le Boz Reporter c’est un regard contemplatif sur le monde en mouvement. Une philosophie qui se meut en intuition métaphysique. Une errance du phénomène. Une actualité de la rencontre et de l’échange.

    J'invite ceux qui ne connaissent pas mes images, rencontres volées à en regarder quelques-unes par ici sur mon site !


    Lien permanent 0 commentaire
  • Le temps de la rencontre, une vue sur la jeunesse de l’art

    Imprimer

    À l’occasion de nos discussions péninsulaires, philosophiques et solaires, la pensée bozienne a longuement questionné son art. L’idée d’une ouverture du Boz vers l’Autre de la création n’est pas nouvelle, tout Be Boz Be Art en est l’acte fondateur. Celle d’un art en mouvement, soutenu collectivement par des artistes chercheurs d’art, une continuité naturelle. Fondamentalement, le Boz est pluriel et patient, ces traits de caractères nous sont apparus comme le tempérament d’un mouvement artistique : le collectif et le temps.  Des œuvres cristallisant l’interaction et la rencontre d’un grand nombre d’acteurs-créateurs, sur une longue durée.

    La forêt des âmes en est l’exemple pionnier et de très grande ampleur, mais nous pensons également au projet mené par Dimitri, (un des artistes belges ayant participé au dernier projet Give Up), qui consiste en l’installation d’une toile vierge et la mise à disposition de matériel de peinture dans des halls de gare ; les voyageurs et les passants sont invités à s’exprimer, participant chacun de la création d’une œuvre collective …

    C’est dans ce cadre de réflexion que naît ce projet de film-documentaire-dialogue avec des jeunes artistes. Si le concept tient en une phrase, les objectifs sont multiples et agissent sur différentes dimensions :

     -       Mettre en acte et en Œuvre une réflexion sur les possibles de l’art. Faire état et questionner collectivement, en rassemblant virtuellement (par un film) un très grand nombre de témoignages de jeunes artistes qui pensent l’art et leur époque. (Le fait qu’il soit « jeune » m’apparaît finalement important, car l’ensemble constituerait en fait une forme « d’état de la jeunesse de l’art », une porte ouverte vers « l’enfance de l’art » mise en avant par le Boz). Le film issu de l’ensemble des témoignages rassemblés et montés constituerait une œuvre en soi, générée par le mouvement bozien que nous évoquions plus haut. Chaque artiste interviewé - par ses mots, ses idées et ses rires enregistrés par la caméra - serait ainsi créateurs de la matière d’une œuvre collective dont l’élaboration se fera sur un temps long : le temps de la rencontre, le temps long nécessaire à la collecte d’un très grand nombre de témoignages à travers le monde sera analogue au temps long que nécessite l’établissement d’une véritable rencontre entre deux êtres humains, d’une relation, comme l’amitié par exemple ; et dont la forme finale sera celle d’un entretien à voix multiples*.

     

    -       Communiquer en profondeur sur les enjeux de Spirit of Boz. Par leur participation, chaque artiste s’engage ainsi dans la création d’une œuvre collective initié par Spirit of Boz (et c’est ainsi que le projet sera présenté). Première approche et découverte du Boz pour ceux qui en ignoraient l’existence. Approfondissement des contenus par la relation établie à l’occasion de l’interview, et l’interview elle-même.

     

    -       Récolter des « questionnaires d’artistes » : A la mesure de la sympathie accordée aux enjeux de spirit of Boz par les artistes participants, leur proposer de répondre non seulement au questionnaire, mais également de créer d’une œuvre, plus ou moins complexe, en réponse à l’une des questions. Enrichissement de la forêt des âmes et œuvre trace témoin de la rencontre.

     

    -       Créer un réseau d’artistes amis : rencontrer c’est créer des relations. Un réseau qu’il s’agira d’entretenir : échange de visibilité (créer une page sur le site avec des liens vers les sites d’artistes amis, qui naturellement ferait de même sur leur propre site ce qui engendrerait un gain de visibilité pour les deux parties) ?, envoie de newsletters particulières ? accès privilégié au site ? aménager un espace ouvert aux propositions de projets ?

     

    La rencontre entreprise comme processus de création d’une œuvre collective qui nécessite du temps. Le dialogue comme matière. Le cinéma comme procédé. L’art et la philosophie comme dynamique.

     

     *   Le processus de création et de diffusion s’effectuera en deux temps :

    -  1er temps : diffuser au rythme des rencontres, sur le site internet, des minis- entretiens (soit individuels soit rassemblés en fonction des lieux où les interviews se sont déroulées) qui constitueraient une sorte de carnet de voyage qui ferait l’écho en temps réel des rencontres.

    - 2ème temps : la composition d’un « essai cinématographique » qui reconstruirait l’épopée des rencontres sous un angle philosophique, élaborant un cheminement de questions et réalisant le dialogue des artistes entre eux. On imagine une question posée par un artiste rencontré en suisse auquel un créateur roumain apporterait une réponse, etc.… L’ensemble (peut-être narrée et racontée par une voix off ?) sous la forme d’un long entretien (peut-être en plusieurs épisodes ?) à voix multiples.

     

    Edwin Lavallée 

    Lien permanent 0 commentaire
  • Une démarche importante pour Le Boz ...

    Imprimer

    evan_tout_puissant_evan_almighty_2007_diaporama.jpg

    Acteur, Tom Shadyac réalise son premier film en 1991 pour la télévision, mais c'est avec la comédie Ace Ventura, détective pour chiens et chats qu'il se fait connaître et lança la carrière de Jim Carrey. Deuxième succès deux ans plus tard avec Le Professeur Foldingue, comédie avec Eddie Murphy.

    Il retournera avec Jim Carrey dans Menteur, menteur et Bruce tout-puissant, toujours des comédies, et toujours avec le même succès.

    Il a aussi réalisé des films dramatiques comme Docteur Patch, avec Robin Williams et tâte le fantastique Apparitions, avec Kevin Costner.

    Dans son plus récent film, le documentaire I Am, Shadyac intervieuw les scientifiques, les chefs religieux, des penseurs et des philosophes - y compris Desmond Tutu, Noam Chomsky, Lynne McTaggart, Elisabet Sahtouris, Howard Zinn, et Thom Hartmann. Le film pose deux questions centrales [8]: Quel est le problème avec le monde? Que pouvons-nous faire?. Il s'agit de "human connectedness, happiness, and the human spirit." Le film a reçu une ovation debout pendant vingt minutes à sa première projection.



                            


    Lien permanent 6 commentaires
  • Phrase du jour

    Imprimer

    "Celui qui a commencé à vivre plus sérieusement de l'intérieur commence à vivre plus facilement à l'extérieur" Ernest Hemingway 

     

     

    Lien permanent 1 commentaire